Willen's Craft épisode 7

Fenêtre bleue
Cet épisode plante depuis des lustres, j'espère que cette fois ça y est. Pour information je ne suis pas chez moi là, donc je prends les choses un petit peu plus cool qu'à l'accoutumée. J'au mis à jour la liste de blogs d'écriture hier. Je vous encourage donc à aller les inspecter, voir si vous trouvez des textes intéressants à lire. En attendant, voici l'épisode 7, (Il aura pris son temps celui-là) avec le retour d'un personnage des plus étranges. Bonne lecture à tous. Et courage, c'est bientôt le week-end!




* * *

Résumé: Narcisse. Il était là, en pleine nuit, pour empêcher Azael de tuer l’enfant qui accompagnait Hessienne. Seulement, qui est Narcisse ? Qu’est-il devenu après tout ce temps ? Lecteur, suis-moi…

EP7 personnages


* * *


             Achim était nerveux, c'était incontestable. Rassemblant tout son sang froid, les yeux rivés sur ses chaussures qui avançaient presque malgré lui, il accéléra encore un peu l'allure au milieu du corridor, frappa rapidement à l'entrée et attendit une réponse pour ouvrir. Il poussa le battant de son bras gauche et referma sans regarder autour de lui. Il se positionna, droit comme un piquet, presque au garde à vous, en prenant soin de rabaisser les manches de sa chemise. Devant lui, cette immense porte fenêtre donnait sur ce tout petit balcon, caché en partie par l'imposant bureau de verre. Et entre le cadre en fer forgé baigné de lumière blanche et l'élégante plateforme où trônait un simple ordinateur portable, il était là, dessiné en ombre chinoise. De longues épines cartilagineuses sortaient de son crâne à la place des ses cheveux. De trois-quarts, tourné vers l'extérieur, son attention était entièrement focalisée sur un paysage que son visiteur ne pouvait voir. Doucement, l'homme à la peau bleuâtre leva la tête; il revenait peu à peu au lieu et à l'instant présent, avant de se retourner et de se positionner sur le côté de son bureau. Le propriétaire des lieux était vêtu d'un ensemble gris plutôt foncé. Son visage était marqué par les années, même si, il fallait l'admettre, il faisait beaucoup plus jeune que son âge réel. Les rides de son front et sur le contour de ses yeux semblaient particulièrement profondes. Ses iris d'un rose puissant suffisaient pourtant à injecter une vie nouvelle à cet être fatigué. Il ne lui avait fallut qu'une décennie pour devenir l'un des piliers incontestables de l'ICAM, l'Agence de contrôle des Mondes Artificiels. Malgré la méfiance des gouvernements envers les « êtres » de sa catégorie, son ascension avait été fulgurante. Et son influence sur les sciences modernes était incontestable.
« Monsieur Kahraman, je vous en prie asseyez vous. »

   Achim sursauta presque, comme sorti brutalement d'un rêve. Toujours un peu crispé, il s'avança dans la pièce.

   « Merci Monsieur.
_ Je suis désolé de vous faire venir si tôt. »
Narcisse, son attention partagée entre la discussion et le jardin, s'installa sur le fauteuil devant le bureau, alors que son hôte semblait occuper sa chaise à contre coeur.

   « Ce n'est pas grave, cela fait partie de mon travail. »
Cette fois-ci le regard couleur bonbon s'arrêta lourdement sur son visage, peut-être même avec une once de reproche. Quelque chose dans la formulation de sa phrase l'avait fortement dérangé. Mais il continua:
   « En premier lieu, j'aimerais vous rappeler que j'ai une totale confiance en vous. Votre contribution a été immense et je vous en remercie. Seulement, j'espère que vous êtes conscient de votre position plus qu'ambiguë sur le dossier 202. J'ai cru comprendre que Marco...
_ Ne l'appelez pas comme ça.»
Il réalisa trop tard à quel point il était impoli de le couper d'une telle manière. Son ton avait été plus que direct. Malheureusement une partie de lui ne supportait plus d'entendre ce nom, depuis plusieurs années. S'attendant à une réprimande, il fut surpris de voir le visage légèrement translucide illuminé par le plus sincère des sourires. Paradoxalement, cela le rendit encore plus nerveux. Il avait l'impression d'être un bleu à qui on venait de donner une leçon de psychologie inversée. Impossible de mentir à cet homme. C’était effrayant.

   « Pardonnez-moi. » Reprit Narcisse d'une voix nettement plus légère, « voyez-vous, je suis d'une époque où tout le monde ici l'appelait de cette façon. Ou presque. Les vieilles habitudes ont la vie dure. Pour en revenir à votre convocation, c'est une période critique pour nous tous, peut-être encore plus pour vous, je le vois bien. Désolé si cela vous semble trop cliché mais je dois vous demander de ne pas révéler le contenu de notre conversation à qui que ce soit. Je ne veux pas vous embarquer là dedans contre votre gré. »

   Cette fois, Achim en était sûr, quelque chose avait dérapé. Il sentit une boule grandir au fond de sa gorge. Comment dire ? Oui, il était impliqué personnellement. Il n'y avait pas à discuter là dessus.

   « Est-ce que c'est le suivi qui... ?
_ Non, en réalité tout se passe très bien à ce niveau là. Peut-être même trop bien. Plusieurs faits, ou plutôt plusieurs coïncidences, me laissent perplexe. Beaucoup de gens ne veulent pas voir ce projet réussir. Encore aujourd'hui, c'est un sujet délicat et j'en connais qui voudraient éviter que certaines informations passent au travers des mailles et ce à n'importe quel prix. Vous comprenez ce que je veux dire ?
_ Attendez! » L'homme s'était levé d'un bond. « Tout sera fini dans trois petits mois. On ne peut pas les laisser...
_ C'est là que vous vous trompez. L'échéance a été repoussée de deux ans, au nom du sacro-saint principe de précaution. »

   La phrase lui fit l'effet d'une claque. Il ne laissa rien paraître cependant. Il avait trop de respect pour son supérieur hiérarchique pour oser lui imposer son émotion soudaine. L'autre continua :
   « Bien sûr, aucune preuve n'existe pour soutenir la théorie du sabotage. Et c'est pour cela que je vais avoir besoin de vous, si vous le voulez bien. »
_ Non... Ah non... » La voix d'Achim n'était plus qu'un souffle. « Je sais ce que vous allez me demander et je ne veux plus jouer à ce jeu. »
_ Ne vous méprenez pas, je ne suis pas là pour vous dire de filer ou de surveiller qui que ce soit. Simplement, vous êtes une pièce centrale et je sais que ça ne vous plaît pas de l'entendre. Quoi qu'il arrive, j'aimerais que vous restiez sur vos gardes. On peut vous attaquer pour faire tomber le projet et c'est pour cela que j'ai cru bon de vous prévenir maintenant. Car si l'on y réfléchit bien, pourquoi tout décaler de deux ans ? Hmm ? Pourquoi pas de plus ? Vingt quatre mois à l'échelle du projet, ce n'est rien. Il y a quelque chose en jeu que je n'ai pas encore compris, au delà des trois vies que nous tenons dans nos mains. »

   L'homme avait ouvert un tiroir sous son bureau pour en sortir un dossier de couleur crème.
Il en présenta la première page à Achim, qui le regardait avec un nouveau degré d'anxiété.

   « La seule certitude que je puisse vous donner, c'est qu'un ancien du CISM a été infiltré, sans raison apparente, à Willenscraft figurez-vous. Et sans que l'Agence n’ait été tenue au courant. »
Cela prit presque une minute pour que les données inscrites sur le papier fassent leur chemin dans l'esprit embrouillé d'Achim Kahraman. Le CISM était une police qui n'avait pas le pouvoir d'envoyer des taupes sans accords préalables. Autrement dit, si l’un deux se baladait à l’Université, il devait être au courant…  C'est alors qu'il reconnu l'homme sur cette photo un peu datée.
« Mon Dieu, Marshall! »


* * *


Comme il y a beaucoup de personnages, j'essaie de les rendre aussi mémorable que possible dès leurs premières apparitions. Ne vous en faite pas, Achim reviendra, Narcisse aussi. C'est comme un peu adopter une stratégie nouvelle à chaque nouveau protagoniste. Et vous, que faites-vous pour vos introductions ?

Commentaires

  1. Ah, je l'attendais cet épisode !

    Je ne saurais pas te dire comment je fais, en général, pour introduire mes personnages, puisque mon travail sur mon ancien roman Megumi m'apprend que j'ai mal agi ^^

    En revanche, je peux te dire que ton introduction me laisse perplexe. À chaque nouvel épisode, tu nous présentes deux nouveaux personnages. Je devrais peut-être commencer à tenir une liste, car ils sont plus étranges les uns que les autres.
    Dans ton intro, tu dis que c'est le "retour" d'un personnage, mais je ne me rappelle pas avoir vu ni Achim ni Narcisse précédemment.
    Est-ce que Narcisse est une espèce de poisson-lune qui marche sur deux pattes et parle ?! o_O En tout cas, il est intriguant. Et cette mission l'est aussi.
    Qui est Marshall ? C'est celui qui était dans un bureau obscur à Willen's Craft ? C'est celui que la prof attendait en vérifiant les listes des étudiants ?

    Rahhhh, il y a trop de mystères là-dedans. Je commence à être perdue ! Je te conseille, avant de publier le prochain épisode (qui ne va pas tarder, je l'espère ^^), de faire une sorte de résumé de l'histoire ! Qu'en dis-tu ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'abord, on agit pas mal, on fait des erreurs, ce n'est pas pareil.

      J'ai vu ton message à midi, mais je n'ai pas répondu de suite, j'était en train de faire des aller-retours dans le salon, avec mon crâne en train de fumer…

      Narcisse apparait dans l'épisode 3 avec Azael, donc je pense que c'est lui que tu appelles le poisson lune. XD
      Il ne l'appelle jamais par son nom dans le chapitre, il l'appelle juste Nars. Je pensais qu'avoir la peau gris bleu et des yeux roses était suffisant pour qu'on s'en rappelle mais visiblement non. Tu vois, on fait des erreurs mais on apprend.

      Parce que du coup ton idée est bonne. Et je me suis mis à courir dans tous les sens en me disant: "Je dois tout changer." Du coup j'ai envie de passer dans un format plus manga-esque, avec des portraits de personnages et ce qu'on sait sur eux et un mini résumé des épisodes précédents… Mais ça veut dire passer beaucoup plus d'heures que prévu sur ce projet là. Je pense que je vais éditer tous les épisodes de la série, tout ça va me prendre un temps énorme et pourtant je suis hyper motivé. Je savais pas trop ce que je faisais au début mais là ça y est, je commence à voir comment je dois m'y prendre.

      Tu vois, il faut faire des erreurs, ça donne de l'ambition. Bon, du coup, je pars bosser sur le poste de demain! XD

      Supprimer
    2. Ah c'est Nars !! Effectivement, je ne me rappelais pas qu'Azael l'avait rencontré dans la ruelle et appelé "Nars". Mais c'est bien lui le poisson-lune XD J'ai quand-même quelques problèmes :

      Description de Narcisse dans l'épisode 3 :
      "Un adolescent à la voix d'adulte, possédant une peau safre acier gélatineuse et une chevelure semblable à un dos de porc-épic, lâcha un avertissement sans équivoque. Ses yeux roses flamboyants étaient d'une assurance extraordinaire. L'autre sursauta :
      « Nars! »"

      Description de Narcisse dans cet épisode :

      "De longues épines cartilagineuses sortaient de son crâne à la place des ses cheveux. [...] Doucement, l'homme à la peau bleuâtre leva la tête [...]. Son visage était marqué par les années, même si, il fallait l'admettre, il faisait beaucoup plus jeune que son âge réel. Les rides de son front et sur le contour de ses yeux semblaient particulièrement profondes. Ses iris d'un rose puissant suffisaient pourtant à injecter une vie nouvelle à cet être fatigué. "

      Dans l'épisode 3, le narrateur nous dit clairement qu'il s'agit d'un adolescent. Or, dans l'épisode 7, son visage est ridé, marqué par les années, même s'il fait plus jeune que son âge. C'est différent. Dans ce cas, il faut peut-être nuancé la première apparition (dans l'ép. 3).
      Ok pour les yeux roses, j'aurais pu m'en souvenir, c'est vrai.
      Ensuite pour le peau, elle est "safre acier gélatineuse" dans l'ép. 3 et "bleuâtre" dans le 7. Ce n'est pas pareil non plus, ça peut porter à confusion. Non ? ^^
      Pour ses "cheveux", de "longues épines cartilagineuses" sont semblables à "un dos de porc épic" ? Euh... :D
      Je crois que je me suis perdue parce que tu n'utilises pas les mêmes mots pour le redécrire. Tu ne crois pas ?

      Après, ton idée de "fiches personnages" est bonne. Ce serait super à lire et un bon support pour se remémorer tout ce qu'il faut. C'est vrai qu'il y a beaucoup de personnages et d'infos et du temps passe entre la lecture de deux épisodes donc le cerveau du lecteur patauge un peu :) Oui, tu as du boulot, mais ça va être super ! Bon courage :)

      Supprimer
    3. Le problème c'est que dans la chronologie, les deux évènements sont séparés par plusieurs dizaines d'années. Nars a vieillit, physiquement et mentalement.
      J'étais parti du principe que justement, sa description physique serait suffisante. Dans ce cas là, c'est LUI qui vous donne la mesure de l'ellipse temporelle. Ca marche très bien dans un bouquin qu'on lit d'un trait. Par épisode beaucoup moins. Azael devrait l'appeler Narcisse dans l'épisode 3 et puis point barre. À la limite je devrais peut-être rajouter une date dans l'épisode 2.

      Je n'utilise pas tout à fait les même phrase parce que, d'abord, j'ai horreur de ça. Combien de fois j'ai balancé un roman par la fenêtre en ayant l'impression de lire 150 fois la même chose. Dans ma tête "safre acier gélatineuse" et "bleuâtre translucide" ça donne quand même une impression assez proche. Des persos qui ressemblent à ça il n'y en a tout de même pas des masses. Sans compté, le fait que les chapitres 2 et 3, on les voit au travers du "filtre" qu'est Sergueï. Ce serait un peu bancal de recycler les même phrases dans ce cadre là.

      Je vais avoir besoin d'un troisième ou quatrième avis pour trancher. Des volontaires ?

      C'est moi ou on est encore en train de paveter dans les commentaires ? XD

      Supprimer
    4. je pense aussi qu'il y a trop de temps entre chaque épisode et du coup on " nage " un peu..ça donne envie de relire le tout en se faisant un petit plan, histoire de se repérer un peu, surtout au début... donc....

      Supprimer
    5. Je vois ce que tu veux dire pour l'utilisation de phrases identiques, mais pour le coup, le fait qu'on ait vu Narcisse à travers le "filtre" Sergueï dans l'épisode 3 n'est pas très clair non plus puisque ce sont Azael et la femme à l'enfant qui l'ont vu dans la ruelle. Sergueï n'est pas dans la scène ?
      C'est sûr que des personnages comme ça on en voit pas des masses, en général, mais tes personnages sont tellement spéciaux et intriguants (regarde Hessienne o_0), qu'on ne sait plus vraiment si c'est de l'ordre du naturel dans ton histoire. On manque encore d'éléments pour déterminer si l'univers est absolument "fou" ou si les humains normaux se mélangent avec les "autres" en étant plus nombreux quand-même.
      Et c'est vrai que l'ellipse temporelle n'est pas assez prononcée du coup. Une date à l'épisode 2 serait la bienvenue.

      Vive le pavetage !

      Supprimer
    6. Le pavetage, c'est la vie!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Liste: Les Blogs d'écriture

Willen's Craft épisode 2

BuJo: Bondibook VS. Moleskine