Chroniqu'yon: Dragon Age Library Edition


Dragon Age Dark Horse
Avant toute chose, je voudrais préciser que ce comic n’est actuellement disponible qu’en langue anglaise (que je sache). C’est certainement un carton rouge pour certains, mais de mon côté j’allais l’acheter en VO de toute manière. Après tout j’ai commencé à regarder certains mangas avant qu’ils n’arrivent en France sur le net en Japonais sous-titré chinois. Je crains plus dégun.

Est-ce que j’ai vraiment besoin de présenter Dragon Age ? Sérieux, à part de vivre dans une caverne en Sibérie… Pour le principe, nous parlons de jeux vidéo ici, et plus précisément d’un RPG de Fantasy. Nous en sommes actuellement au troisième opus. Le maintenant ex-scénariste en chef de la franchise de Bioware a décidé de récidiver en 2012 en écrivant une série de trois comics chez Dark Horse, collaborant avec Alexander Freed et Chad Hardin.
Le résultat ? Vous l’avez sous les yeux. Ceci est l’intégrale des comics, relié dans une belle édition avec les Artworks et certains dessins préparatoires. Alors est-ce que ça valait le coup d’investir là-dedans ?

Pour moi oui. Pour vous… ça dépend de ce que vous cherchez. L’édition en elle-même est de très bonne qualité. Je n’ai strictement rien à redire là-dessus. Le papier, la présentation, la reliure, la sélection, tout. Et bien sûr, le petit détail qui tue, les commentaires dans les marges des créateurs et dessinateurs. Pas de quoi casser des briques, mais quand on aime s’intéresser à l’envers du décor, c’est toujours sympa à lire.

Juste une chose, passez en revue les dits commentaires APRÈS votre première lecture du Comic (si vous ne l’avez pas déjà lu) car ils contiennent quelques petits spoilers et je sais que ça peut être frustrant de se faire gâcher son plaisir par la marge d’un bouquin…

Alors, « de quoi qu’est-ce que ça cause ? » comme dirait mon petit cousin.

Chronologiquement parlant, l’action se passe post Dragon Age 2.  C’est un Team up entre Alistair,
maintenant Roi, Varric Tethras et notre pirate préférée, Isabela. Le Comic récupère un élément de la narration de Stolen Throne (publié en France chez Broché sous le titre Le Trône Volé) laissé en suspens et revient sur une série d’événements liés à Alistair. Sans vouloir vous spoiler, en gros, nos trois personnages vont devoir voyager et mener l’enquête au travers de plusieurs contrées de Thedas… Pour résoudre quel mystère ? Et bien je n’vous le dirai pas. Nah.

On a bien sûr tous les rebondissements classiques à la Gaider. Dragons, combats sanguinolents, magie chelou, etc… Le compte y est.

Mais rien d’extraordinaire, vu qu’à mon avis la trame n’aura pas de vrai impact sur vous, sauf si vous avez lu les livres et joué aux deux DA. Et c’est un peu dommage, parce que si ce n’est pas le cas, vous allez passer complètement à côté des enjeux de l’intrigue.

Pour ce qui est du dessin, je ne peux parler qu’en terme de mes goûts personnels. C’est globalement du très bon travail mais j’ai eu un peu de mal au début avec sa façon de dessiner Varric et Alistair. Même si je m’y suis habitué. Les Artworks par contre, sont magnifiques.

Là où le Comic fait vraiment mouche, c’est sur les personnages. Vous savez qu’un dialoguiste a fait du bon boulot quand vous entendez les voix des protagonistes dans votre tête et que RIEN ne sonne faux. Et non, ce n’est pas David Gaider qui a écrit les dialogues et honnêtement, vous ne verrez pas la différence. Sans compter que cette trame permet d’approfondir certains éléments de la personnalité de nos trois aventuriers. Et il n’y aura pas de jaloux. Trois comic books, trois narrations différentes. Le premier du point de vue d’Alistair, le second du point de vue d’Isabela et le troisième du point de vue de Varric.


À qui cette version intégrale plaira ?

Aux fans de la série, en particulier à ceux qui ont lu les deux premiers livres. Étant donné la particularité des jeux Bioware, ces Comics ne seront canon que si Alistair a été couronné Roi de Ferelden dans Origins.
Et si vous êtes comme moi et que vous n’aimez pas l’un des trois héros… (Non, je n’aime pas des masses Alistair. Vous êtes libre de m’envoyer des tomates dans les commentaires) …Et bien ce n’est pas grave ! Les deux autres auront suffisamment de grain à moudre pour que ça passe tout seul.

Ce n’est pas pour vous si…

Si vous ne connaissez rien à Dragon Age. Ou si vous n’êtes pas de grands fans. Honnêtement, si vous rêvez de mettre un pied dans la franchise, ne commencez pas par là.,. Vous allez être paumés.

Mon opinion :



Les Comics Dark Horse sont également disponibles sur le Dragon Age Keep et en éditions séparées. Donc, la grosse version papier, à mon humble avis, ne s’adresse qu’aux inconditionnels. Mais si vous êtes comme moi, un peu monomaniaques sur les bords, vous l’achèterez quand même. Et sans la moindre once de regret.

Commentaires

  1. J'ai du mal avec les dérivés de jeux où j'ai eu un impact, car ça me sort de l'univers de voir une version qui ne colle pas avec la mienne. Par exemple dans ma partie DA, Alistair couic, du coup je ne vais pas aller lire son histoire, aussi géniale soit-elle.

    C'est comme dans les dérivés star wars old republic (toujours bioware tiens) où on me parle de Revan, le grand jedi sith. Sauf que dans ma partie, c'était une jedi sith et pas un. Paf, le pacte de crédulité est brisé et je me sens à côté, laissé pour compte, trahi, même. C'est dommage parce que la bd donne envie...

    Ils devraient plutôt faire des livres ou bd différenciées selon les choix. Sûrement compliqué et plus cher, mais au-moins ça reste fidèle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alistair couic. XD
      Pardon, j'ai ri.
      Je suis complètement d'accord avec toi, en particulier pour Revan. Après c'est aussi quelque chose que j'apprécie sur la franchise Dragon Age. La majorité des auteurs font des efforts pour pondre des histoires qui peuvent coller à tous les canons. Stolen Throne est une préquelle, The Calling aussi, donc ça n'interfère en rien avec ta partie dans Origins. The Masked Empire se focalise sur des personnages que l'on ne connaissait pas jusque là, donc rien à redire, peut importe tes choix, ça passe. The Last Flight (que je ne recommande pas) pareil, c'est une histoire qui peut coller avec tous les canons, quelque soit tes choix dans DA2. Les seules exceptions sont, à ma connaissance, Asunder et cette série de comics là.
      Mais c'est vrai que ça peut être dommage. Surtout que pour moi Asunder est le meilleur livre Dragon Age et c'est malheureusement le seul à être vraiment ancré dans un canon. C'est pas forcément une mauvaise chose d'ailleurs, mais c'est vrai que du coup ça exclu des gens.
      Mais l'idée de faire des BD différenciées est intéressante. Ils devraient tenter voir...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Liste: Les Blogs d'écriture

Willen's Craft épisode 2

BuJo: Bondibook VS. Moleskine