Pensées: SlenderVerse

Slendycam
            Ah, l’automne, ma saison préférée. Et le retour des histoires de fantômes et autres êtres inquiétants. Bienvenue donc sur mon article spécial Halloween. Pour l’occasion j’aimerais revenir sur un sujet qui intéressera sans doute mes amis blogueurs, et en particulier ceux qui écrivent des fictions sur le net. Voici :
En 2009, un concours de photos truquées a été lancé sur le forum anglo-saxon Something Awful où l’on demandait aux participants de créer des images surnaturelles. Là, un internaute sous le pseudo Victor Surge poste deux photos devenues célèbres où l’on peu distinguer une silhouette extrêmement grande et mince, dont le visage est complètement absent. Le Slender Man était né (que je vais appeler Slendy pour faire plus court). De là, tout un mythe a été crée autour de cette figure inquiétante, des histoires courtes, d’autres images, une série de jeux vidéos, mais surtout des web séries sur youtube, qui vont construire les bases du mode de fonctionnement de ce monstre. Cinq chaînes en particulier sont responsables de ce succès, MLAndersen0, DarkHarvest00, et ceux que j’appelle les trois géants, à savoir TribeTwelve, EverymanHYBRID et pour finir, Marble Hornets, le géant des géants. 

Alors, vous allez me dire, qu’est-ce que cela a à voir avec nous, qui ne fréquentons pas youtube ? Je remets ces gens sur la table à cause de la façon dont ils ont construis et transmis les histoires qu’ils avaient chacun envie de raconter. Ils étaient vraiment les premiers à exploiter au maximum les technologies modernes dans le seul but d’approfondir leurs fictions et en tant qu’auteurs/ blogueurs/ écrivains, nous avons tous à apprendre de ces gars là. Et ce qu’ils ont fait à l’époque était du pur génie.
Si vous ne les connaissez pas déjà, je vous invite à  jeter un œil à ce qui va suivre, parce que je suis sûr qu’il y a de quoi donner des idées à certains…


youwilllikeit


CARACTÉRISTIQUES ET MOTIVATION



            Slendy est un monstre un peu particulier, dans le sens où il n’agit pas comme un tueur à proprement parler, mais comme un système. Le but final de Slenderman c’est de contrôler votre esprit. Pourquoi ? Mystère. Comment ? Mystère aussi. Vous ne pouvez pas le voir si il ne veut pas être vu, vous ne pouvez pas lui échapper puisqu’il se téléporte n’importe où dans l’espace et dans le temps. S’il veut vous emmener avec lui, il le peut. Il va vous rendre fou jusqu’à avoir le contrôle total de votre esprit et à ce moment là c’est vous qui deviendrez le bourreau des autres, sans même vous en rendre compte. Vous vous réveillerez un beau matin dans la forêt sans avoir la moindre idée de comment vous êtes arrivé là. Ou bien encore vous allez vous lever la nuit pour obéir à ses ordres, avant de retourner vous coucher sans garder le moindre souvenir de ce que vous avez fait la veille.

Slenderman se transmet comme une maladie, avec des symptômes et des causes. Si vous le voyez
régulièrement vous allez commencer à avoir des migraines, des insomnies, puis vous allez tousser, cracher du sang et faire des crises de somnambulisme…

Toutes les chaînes youtube fonctionnent à peu près sur le même principe. Le protagoniste commence à se filmer avec sa petite caméra et peu à peu, l’image de Slendy va apparaître dans un recoin, et ces images vont devenir de plus en plus perturbantes. Les films usant de la caméra embarquée et des rushs trouvés (Blair Witch, Paranormal activity) sont extrêmement fréquents de nos jours. En revanche cela marche particulièrement bien dans le cadre du SlenderVerse parce que, et bien, nous sommes sur YOUTUBE. Il n’y a rien d’autre à voir que des vidéos amateurs et c’est donc un média beaucoup plus crédible. Sans parler du fait que le gros talon d’Achille de ce genre de films en général réside dans le fait que ses protagonistes n’ont pas de raison valable pour se trimballer sans arrêt avec une caméra à l’épaule. Le prétexte qu’ils nous donnent ne tient en général pas debout et c’est un problème majeur pour la crédibilité de l’histoire. Mais le génie des créateurs de cet Univers, c’est qu’ils ont tous des motivations extrêmement valides pour se comporter de la sorte.

Dans TribeTwelve (TT), Noah, le propriétaire de la chaîne, vient d’apprendre la mort par overdose d’un de ses cousins avec qui il a passé une grande partie de son enfance. Attristé par le fait qu’il n’ait pas repris contact avec lui avant ce drame, il décide de faire ce que de plus en plus de gens font aux States, à savoir créer une compilation des dernières images filmés qu’il possède du jeune Milo et  les poster sur internet. Évidemment, ce qu’il va trouver sur la cassette DV va être pour le moins perturbant… 

MLAndersen0 prend une toute autre approche. Michael vient de sortir de l’hôpital, il souffre de troubles mentaux et son médecin lui demande de tenir un journal pour qu’il puisse suivre ses progrès à distance. Comme Michael n’arrive pas à écrire, il commence à faire des Vlogs. Il devient vite clair qu’il souffre de la maladie qui accompagne Slenderman… 

La Chaîne de EverymanHYBRID (EMH)à la base, devait être une série petit budget de passionnés de fitness, qui explique comment garder la santé quand on n’est pas richissime… Jusqu’à ce que Slendy s’invite dans leur maison. 

Pour ce qui est de Marble Hornets (MH), la première de ces webséries à avoir vu le jour, il s’agit de la création de Jay, un jeune homme qui a récupéré les cassettes DV d’un film étudiant que son ami Alex a laissé inachevé. Il n’a malheureusement plus de nouvelles de lui et décide de passer en revue les rushs pour voir s’il y a quelque chose à sauver. Il se rend vite compte que la majorité de ces cassettes ne concernent absolument pas le film, il s’agit d’Alex qui se filme lui-même en permanence. Pourquoi ? Parce qu’Alex commence à perdre la mémoire et à être suivi partout par un homme étrange en costume noir… Mais le plus étrange, c’est que Jay, le protagoniste, apparaît parfois sur le tournage et qu’il n’a aucun souvenir de ces moments immortalisés sur la bande. Jay est en train de souffrir des mêmes symptômes qu’Alex…

Et comme si le pitch de ces séries ne suffisait pas, la logique même du SlenderVerse rattrape constamment le spectateur.

Dans TribeTwelve (TT), Noah ne voit pas Slendy sur les images filmées jusqu’à ce que ses spectateurs lui mettent le doigt dessus. Il ne commence à le voir qu’après avoir commencé à chercher. Dans Marble Hornets (MH), Jay tombe malade simplement en regardant en boucle les images qu’a tourné Alex. Autrement dit, si vous voyez Slendy sur youtube, d’après la logique interne à la narration, vous vous mettez vous-même en danger. Une façon habile d’impliquer vos abonnés un peu plus dans votre fiction.


A.R.G. ET ENIGMES



            La plupart des gens s’accordent pour dire que ces webséries sont en fait des ARG, ce qui signifie Alternate Reality Games. C’est un terme qui désigne une narration qui se comporte comme un RPG, mais dans le monde réel, en intégrant des éléments tangibles dans les réseaux sociaux par exemple, ou en laissant aux joueurs le droit d’avoir une influence sur le déroulement de l’histoire.

La plupart des éléments d’ARG dans le SlenderVerse se fait par le biais d’énigmes. Je m’explique :

Le premier exemple vient de la saison 1 de Marble Hornets. Après avoir posté quelques entrées inquiétantes d’Alex filmant cet étrange personnage, Jay reçoit une réponse sous forme de vidéo, posté par une autre chaîne nommée totheark. Il s’agit en fait d’un message codé en morse. Commence ainsi cette longue tradition dans les web séries de faire avancer l’intrigue par le biais d’énigmes et de codes. Libre à vous de les ignorer, mais si vous ne les résolvez pas, vous prenez le risque de passer à côté de tout un pan de l’histoire. Un parallèle se crée alors entre le protagoniste Jay qui mène l’enquête pour savoir ce qui est arrivé à Alex, et le spectateur qui cherche à décoder les énigmes laissées par totheark sur youtube, dans le but d’épauler le personnage qu’il suit. Et le pire c’est que c’est extrêmement addictif. Marble Hornets est terminé depuis plus d’un an et les fans sont encore en train de se disputer sur la signification de certaines énigmes, la plus grande d’entre toute étant : Mais qui est totheark ?

De son côté, l’équipe de EverymanHYBRID est allée encore plus loin dans sa construction. Un antagoniste récurant nommé HABIT, laisse souvent des séries de chiffres sur le Twitter de la chaîne. Ce sont en fait des coordonnées. C’est aux fans de la série qui vivent près de l’endroit d’aller jusqu’à l’emplacement indiqué pour découvrir ce que HABIT y a déposé (souvent des informations ou des indices supplémentaires). L’intrigue ne peut pas suivre son cours si les abonnés ne jouent pas le jeu. Vous voulez que l’histoire continue ? Et bien c’est à vous de la faire avancer. Au boulot !




Selon les séries et les saisons, les énigmes proposées peuvent varier. Dans TT, il s’agit surtout de trouver les images cachées dans les vidéos et d’interpréter ce qu’elles peuvent bien signifier. Dans Marble Hornets, il peut s’agir de puzzles visuels, de codes numériques, ou encore de sons déformés qu’il faut pouvoir analyser sur un ordinateur. Tous les coups sont permis et certains codes ont été extrêmement difficiles à casser. Il y en a même un qui reste plus ou moins un mystère, même aujourd’hui. 

Au vu de la complexité de ces histoires, on est en droit de se demander si ce mode de fonctionnement n’est pas un peu rédhibitoire. Mais par une bizarrerie que je n’explique pas, des cinq séries que j’ai citées, les trois plus regardées sont également les trois plus cryptiques. Le mystère plaît. Et les histoires qu’elles racontent sont souvent très bien organisées et vous tiendront en haleine jusqu’à la fin.


STYLE ET INTERRACTIONS



Je pense aussi que les trois géants que j’ai cités plus haut doivent leur succès au fait qu’ils utilisent tous une imagerie très reconnaissable. Ils ont chacun leur logo, qui ont un grand rôle à jouer dans leurs univers respectifs. MH a crée le symbole du « no face », TT arbore le glyphe représentant deux yeux enchevêtrés et EMH possède en bannière les quatre flèches convergentes. Jetez-y un œil, si vous les avez vu une fois, vous les reconnaîtrez toujours.

Logos
EverymanHYBRID, Marble Hornets, TribeTwelve.


L’esthétique de ce qu’on appelle les « Proxies » a aussi eu un rôle à jouer. Un proxy est en fait une personne qui, sous le contrôle de Slendy en devient une autre. Comme une seconde personnalité, dont le seul but est de servir les desseins de son maître. Jetez un œil (ha !) au trailer de TribeTwelve, vous allez voir que l’esthétique globale est très bien exploitée. Cette série à peut-être des carences en ce qui concerne le jeu d’acteurs, mais elle se rattrape sur la qualité des trucages. Gardez à l’esprit que tout cela est fait par des « amateurs » et sans vrai budget.




Autre chose dont tous les auteurs peuvent s’inspirer, le design des personnages. L’apparence des protagonistes des ces séries ont eu une influence majeure sur le mythe entourant Slendy en général. Le plus fréquemment rencontré est probablement la figure de Masky, apparu pour la première fois sur la chaîne de Marble Hornets, il est probablement le personnage le plus aimé de tout le fandom (Je
m’inclus dans cette affirmation). Au delà du fait que je trouve l’acteur qui le joue assez bon (pour un amateur), Masky a été construit à partir de rien, un masque pas cher modifié au feutre, une vieille veste beige et un jean. Il a pourtant tellement marqué les fans que cette même figure apparaît maintenant dans des médias qui n’ont plus rien à voir avec Marble Hornets. Le meilleur exemple étant le jeu vidéo Slender The Arrival où le joueur est soudainement attaqué par une personne portant un masque noir et blanc assez réminiscent de ce cher Masky. Pas mal pour un perso qui ne fait pas grand chose à part
Masky
Masky dans la saison 3 de MH.
tackler des gens dans le noir pendant trois saisons.



HABIT, oui encore lui, est aussi un bon exemple. Il est de loin l’être le plus violent du SlenderVerse. Là aussi l’acteur est très bon, peut-être le meilleur que j’aie vu sur ces séries, même si HABIT en soi ne semble pas avoir de forme à proprement parler, il possède constamment le personnage d’Evan. Extrêmement sadique, il n’a pas d’autre joie dans la vie que de tuer et torturer tous ceux qu’il rencontre, et cela inclus les personnages principaux de EMH. Il semble également avoir un fétiche pour la couleur violette. Ainsi toutes les lettres et colis qu’il envoie sont fermés par du scotch de cette couleur. Autrement dit, si un jour vous recevez une carte postale dans une enveloppe violette… Courrez.

Dans l’esprit de tous les fans de la série cette couleur est devenue indissociable du personnage. Mais ce n’est pas tout.

La cerise sur le gâteau vient du fait que chacune de ces chaînes possède un compte Twitter associé. Mais ce ne sont pas les créateurs de la série qui répondent, ce sont les protagonistes. Autrement dit vous pouvez suivre la vie de ces gens même lorsqu’ils sont hors caméra, presque comme s’ils étaient de vraies personnes. Parfois Twitter sert même de journal de bord pour rendre compte d’événements n’ayant pas pu être enregistrés. Par exemple, cet été le proxy connu sous le nom The Observer a piraté le compte de Noah pour annoncer qu’il l’avait kidnappé et qu’il répondrait au six premières questions qu’on lui poserait. Voici une partie de son interaction avec les fans sur Twitter :

Twitter de Tribe Twelve



Plus impressionnant encore, beaucoup d’incidents ayant affecté le déroulement de la narration de TribeTwelve se sont déroulés en LIVE. Noah a tenu plusieurs streams où le spectateur, c’est à dire vous et moi, ont pu communiquer avec lui via le tchat et la retransmission en direct de sa webcam. Ainsi, ceux qui y ont assisté ont pu tout simplement discuter des messages codés avec lui ainsi que de leur signification, et voir en direct les réactions du personnage face aux « imprévus » qui se déroulaient pendant ce temps. Si c’est un de vos rêves de pouvoir parler avec les héros de vos histoires préférées pendant l’une de leurs aventures, internet a rendu cela possible. Et c’est quelque chose que ces créateurs ont parfaitement compris. Le groupe derrière EMH a même utilisé un blog sur le net pour introduire l’un de leur protagonistes principal. C’était un pari extrêmement risqué mais qui a payé finalement. 

Vous pouvez discuter avec les gens qui vivent ces histoires et vous pouvez tenter d’influer sur le cours des choses ou sur leur état d’esprit. L’immersion est devenue totale.

Certes, ils ne sont pas les premiers à avoir fait cela. Mais la façon dont ce système a été exploité est pour moi sans précédent.

Et comme cela apparemment ne suffisait pas, HABIT (toujours lui) a trouvé un moyen pour mettre le spectateur au cœur de la zone à risque, en mettant en place une sorte de concours via twitter et une adresse mail. Il a commencé par recruter des participants parmi les fans de la chaîne 

EverymanHYBRID, puis à intervalle régulier il leur lance un défi avec une date butoir. Ceux qui n’ont pas apporté la preuve qu’ils ont obéi aux instructions sont éliminés. Et c’est allé  très loin. Il a même demandé à ses participants d’aller manifester dans leurs villes respectives pour demander que HABIT devienne leur nouveau leader. Je ne rigole pas, des gens l’ont vraiment fait. Des dizaines de personnes sont descendues dans la rue sur les ordres d’un personnage de fiction. Incroyable. Evidemment, si vous ne respectez pas les règles du jeu vous prenez le risque de tout bonnement vous faire tuer, cela va sans dire. Les raisons qui l’ont poussé à créer ce concours restent floues au moment où je vous parle, en revanche si vous tombez un jour sur des vidéos étranges sur youtube qui se terminent par la phrase « Habit made me do it », vous saurez maintenant d’où ça vient.

S’il y a une chose de claire quand on y regarde d’un peu plus près, c’est qu’internet a complètement révolutionné la façon dont un auteur peut raconter une histoire. Plus rien n’est figé et même si le théâtre avait déjà commencé à gommer la barrière entre acteur et spectateur, le net a fini le travail de destruction à grand coup de pieds dans l’anus. Et je pense que ça vaut le coup pour les bloggeurs de se pencher sur la question. Ne serait-il pas temps au final de changer notre relation à la fiction. Après tout, c’est Halloween les gens ! Tout est possible aujourd’hui.

D’ailleurs, je tiens à annoncer que même si la série Marble Hornets est terminée, un spin off nommé Clear Lakes 44 a fait son apparition sur cette même chaîne. Encore plus cryptique que la précédente, elle totalise déjà énormément de vues et les fans sont en train de se rendre fous à essayer de comprendre ce qu’il s’y passe.

Pendant ce temps, le youtuber Night Mind est en train de créer une série de vidéos qui ont pour but de faire un récapitulatif général des séries dont je vous ai parlé. Vous pouvez le trouver par ici

Si vous n’avez jamais vu Marble Hornets, alors je vous laisse ici le lien qui mène à une playlist qui compile tous les posts, même ceux de totheark, dans l’ordre chronologique de leur apparition. C’est encore le meilleur moyen pour vous de faire connaissance avec cette Websérie. En attendant, j’espère que cet article vous aura donné des idées nouvelles pour vos futures histoires.  



Je vous dis à bientôt, et bonnes insomnies !

Operator


Commentaires

  1. L00kCl0ser

    o

    01001100011010010110111001101011

    RépondreSupprimer
  2. Dur de tout comprendre ! Je ne connaissais pas cet être flippant... En effet, il peut être inspirant pour des histoires d'horreur. Je suis assez froussarde, je n'ose pas regarder les vidéos. J'ai trop peur d'être atteinte de la maladie :/ Lol.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahaha! J'avoue que je ne suis pas quelqu'un qui flippe facilement, mais j'ai passé quelques nuits d'insomnies devant ces vidéos là. Mais j'aime beaucoup ce qu'ils ont fait. Beaucoup de gens se sont mis à copier sur eux. Ils ont fait vraiment avancer les choses en terme de narration moderne.

      Si tu n'es pas quelqu'un qui aime l'horreur, les gars de Marble Hornets ont aussi une chaîne qui s'appelle Thac.tv beaucoup plus basée sur l'humour. Si ça te dit tu peux aller sur youtube et taper "Troy shaves his face". Elle me fait constamment mourir de rire. C'est toujours très étrange comme vidéos, mais aussi très drôle.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Liste: Les Blogs d'écriture

Willen's Craft épisode 2

BuJo: Bondibook VS. Moleskine